Témoignages d’anciens élèves

Anthony Lindois

OPL Hop!

Nicolas Poiret

OPL B737-800

Pierre Vrignaud

OPL Embraer 135/145

Cédric Mallet

Captain PC-12

Théo Zalateu

OPL 737-800

Quentin Peigne

OPL A320

Alban Hardy

Captain Cessna 208B

Clément Teboul

OPL 737-800

François Hubert

Captain A320

Florent Caire

OPL A330/350

Philippe Sesti

CDB CRJ

Bruno Duchet

OPL 777

Max Briand

OPL 320

Eric Oddos

CDB

Tony

Anthony LINDOIS

OPL Embraer 170/190

Un Bac L, un BTS Tourisme et un compte en banque en berne. Voici le constat de départ.
Mais j’ai un rêve. Je serai pilote de ligne. Animé par une passion et une volonté de fer me voici face à mes 14 certificats de l’ATPL obtenus à l’institut Mermoz en septembre 2007.
Mon parcours commence et J’ai l’honneur et la chance d’être engagé en temps qu’instructeur sol dès la fin de ma formation. Je quitte cette fonction le temps de passer à la pratique et suis de retour à l’institut en
juin 2008. Ce sera pour une durée trop courte mais place au métier tant désiré. Je pars pourToulouse dans l’aviation d’affaires.

La crise fait rage en 2008 mais je ne renonce pas. Jamais. J’ai la chance de voler.

Je poursuis dans l’aviation d’affaires en acceptant des responsabilités, des contraintes mais développant des compétences de pilote sur différents types d’avions. Je décide de développer ces compétences encore plus et découvrir un aspect du métier que je ne connais pas. La ligne régulière.
Je rejoins le groupe Air France chez Hop ! en Avril 2019. Je m’y épanoui depuis.
J’y ai trouvé des valeurs, des perspectives de progression et de développement tant personnels que professionnels. Mon envie de voler est tellement présente, va techniquement bien plus loin et est encore plus forte
qu’au départ alors pour la suite…

Le jour où Nathalie Schiantarelli à finalisée mon inscription et m’a remis ma carte de stagiaire. J’étais Elève Pilote de Ligne !

Et le jour ou Alain Tagliavini, Responsable pédagogique à l’époque m’a dit : « Entre collègues on s’appelle par nos prénoms. Alors tu peux m’appeler Alain ». Ca peut paraitre anodin mais ca voulait
dire beaucoup pour moi.

Aucun obstacle sur ton chemin ne sera plus dur à surmonter que ceux que tu te mets toi-même.
Alors : Croire en soi quoi qu’il en coute.

Image1

Nicolas Poiret

OPL B737-8

J’ai commencé ma formation ATP intégré à l’Institut Mermoz en Mars 2012 puis j’ai continué mon cursus pratique à l’école Airways formation d’Agen jusqu’à l’hiver 2013.

 

Une fois ma formation terminée, j’ai occupé pendant 3 ans différents postes en temps que pilote remorqueur de banderoles, de planeurs puis de largueur parachutistes un peu partout en France.

 

C’est en 2016 que j’intègre la compagnie aérienne Aigle Azur comme OPL A320 puis 2 ans après comme OPL A330, lors du lancement des lignes long courrier.

Enfin en 2020 j’intègre le groupe Air France en tant qu’OPL 320 puis OPL B737 au sein de sa filiale Transavia à Orly.

Les cours 040 du Pr MAROTTE avec ses tenues de démo pour les recherches sur l’hypoxie.

Faut être patient, savoir être curieux et méthodique.

Egalement se construire un carnet de contact.

vrignaud-web

Pierre Vrignaud

OPL Embraer 135/145

Après avoir obtenu mon ATPL théorique en 2013 au sein de l’institut MERMOZ, j’ai poursuivi mon parcours aéronautique avec mon camarade de classe Romain aux Etats unis. Nous avons obtenu notre CPL- IR ensemble en Angleterre. Après 3 ans dans le travail aérien, passant du PA32 au Pilatus PC-6, j’ai intégré la compagnie Amelia international en 2018.

mallet-web

Cédric Mallet

Captain PC-12

Après une première carrière comme ingénieur dans l’informatique et la gestion de projet, j’ai effectué ma reconversion dans l’aviation à 30 ans. J’ai fait une formation modulaire entre Toussus le Noble et Reims, et j’ai commencé par travailler dans l’instruction, en vol d’une part, et au sol à MERMOZ. J’ai ensuite eu l’opportunité de rentrer dans une compagnie d’aviation d’affaires, d’abord en travaillant au sol sur un projet de formation en e-learning. J’ai ensuite volé 3 ans comme copilote sur Pilatus PC-12, 2 ans sur CJ, et je suis aujourd’hui commandant de bord sur PC-12. En parallèle, je n’ai jamais quitté le monde du training et je suis responsable des formations théoriques dans un ATO de référence sur le PC-12.

J’ai eu la chance de travailler à MERMOZ des deux côtés de la barrière, à la fois comme élève puis comme instructeur. En tant qu’élève, j’ai le souvenir d’avoir été formé au métier plus que simplement préparé à réussir les QCM. Je me rappelle de cours de Préparation du vol où nous avons découvert les fiches Jeppesen, les cartes IFR.. Une première vue du quotidien de pilote !

Il y a autant de parcours que de pilotes, le premier conseil est déjà d’être prudent quand on en reçoit, car chacun a sa stratégie 🙂

Plus sérieusement, beaucoup d’élève-pilotes oublient que leur but n’est pas de décrocher l’ATPL théorique, ou le CPL, mais d’intégrer une compagnie. La formation de pilote est un marathon et il faut raisonner à long terme. Donc préparer son ATPL pour réussir non pas le test théorique, mais des sélections plus tard. Faire sa formation pratique pour se préparer au mieux au métier et pas uniquement pour décrocher la licence. Beaucoup de pilotes arrivent en compagnie ou en sélections et regrettent d’avoir préparé leur ATPL en bachotant les QCM ! Le métier de Pilote demande avant tout des qualités d’anticipation et d’analyse, et cela s’applique dès le début de la formation.

zalateur-web

Théo Zalateu

OPL 737-800

Bonjour, je m’appelle Théo, j’ai 21 ans, je suis pilote de ligne sur Boeing 737. Je vais vous parler de mon parcours.
Je me suis inscrit à l’ATCF à mes 17 ans, à Toussus le Noble pour passer mon PPL. J’ai donc choisi de faire ma formation en modulaire. Ensuite, pour l’ATPL théorique, je suis allé à l’Institut Jean Mermoz. C’était neuf mois de travail intense mais l’ambiance était bonne et les professeurs très pédagogues et passionnés.
Pour la partie pratique, je suis allé chez Trimaille à Toussus le Noble pour passer le CPL/IR/ME. La formation était très bien notamment grâce aux instructeurs mais aussi à l’ambiance familiale et conviviale.
En vue de passer le FCL055D, j’ai fait le stage de remise à niveau à l’institut Jean Mermoz. Ce dernier m’a beaucoup apporté.
Pour terminer ma formation j’ai été chez Simtech en Ireland. Puis, deux mois après j’ai été pris en compagnie après avoir passé un assessment.

Mes meilleurs souvenirs à Mermoz sont, tout d’abord, la qualité de l’enseignement mais aussi la bonne ambiance tout au long de l’année avec l’organisation de sorties comme par exemple le musée de l’air et de l’espace au Bourget.

Pour devenir pilote de ligne, la passion, la motivation et l’humilité sont les mots les plus importants.
Il faut s’intéresser en apprenant de nouvelles choses tous les jours. Commencer par faire des vols découverte en aéroclub ou encore pratiquer sur simulateur à la maison.

Bonne chance à vous tous pour la formation et surtout restez motivés car voler reste une des choses les plus incroyable.

peigne

Quentin Peigne

OPL A320

A l’issu d’un bac scientifique j’ai choisi d’intégrer une école d’ingénieur. J’avais déjà mon PPL et effectué mon mûrissement en remorquant des planeurs pendant l’été. J’ai choisi de gagner un peu de temps en combinant l’ATPL théorique par correspondance chez Mermoz avec ma dernière année d’école d’ingénieur, afin de commencer la formation pratique dès que possible. La charge de travail était relativement soutenue mais tout à fait réalisable, les ouvrages Mermoz et les QCM préparant très bien à l’examen final. Une fois les licences obtenues, tout est allé très vite….convoqué aux sélections chez Wizzair, puis début de QT à Toulouse un mois après

J’ai grandement apprécié l’esprit d’équipe et de camaraderie à Mermoz, le fait de travailler sérieusement sans se prendre au sérieux. C’est tout a fait l’ambiance que l’on retrouve une fois en compagnie avec le travail en équipage.

Je pense que le meilleur conseil que l’on puisse donner à un futur pilote, c’est la persévérance ! Toutes les personnes que je connais qui sont réellement motivées ont trouvé un emploi en ligne ou dans l’affaire. L’épisode COVID semble maintenant dernière nous, chez Wizzair nous avons dépassé les niveaux de 2019, et nous sommes même obligés de clouer des appareils au sol faute de pilotes…cela annonce de belles perspectives à venir concernant les embauches ! 🙂

Alban

Alban Hardy

Captain Cessna 208B

Après avoir obtenu mon DUT en génie mécanique, j’ai commencé ma formation de pilote de ligne sur le site d’Agen en partenariat avec l’institut mermoz.

Une fois ma formation complétée je suis retourné dans mon Aeroclub pour monter mes heures de vols en instruction; en parallèle l’institut mermoz m’avait pris comme TKI pour les différentes formations PPL, stage initial et stage refresh des opérations d’Air Caraïbes.

J’ai eu grâce à l’institut mermoz l’opportunité de partir donner des cours à Tahiti et d’étendre mon réseau de connaissance et de contact.

A la suite de mes différentes missions à Tahiti, j’ai décidé d’orienter mes choix de carrière sur cette « aviation » entre les îles.

J’ai pour cela passé une qualification C 208 qui m’a permis de faire du largage para et également me faire progresser sur la machine utilisée un peu partout dans le monde.

J’ai intégré saint Barth commuter en septembre 2019 où j’opère comme commandant de bord monopilote sur toutes les Antilles des grenadines à la République dominicaine pour toute sorte de mission comme les evasan en passant par des vols régulier comme des vols charter.

L’accompagnement des professeurs qui nous suivent tout au long des étapes de l’atpl et qui même après la formation continue de nous aider à progresser.

Je conseille aux personnes qui se lancent de ne pas se décourager malgré les obstacles à franchir, derrière il y a des moments de vie incroyables à vivre !

Teboul

Clément Teboul

OPL 737-800

J’ai d’abord été PNC (Personnel Navigant Commercial) pour plusieurs compagnies françaises durant deux années, cela m’a permis de découvrir  le fonctionnement d’une compagnie aérienne et de confirmer mon envie, qui était un rêve d’enfant, de devenir pilote de ligne. J’ai décidé d’intégrer l’institut Mermoz sur les conseils d’un commandant de bord que j’ai connu lorsque j’etais PNC. J’ai donc effectué ma formation ATPL théorique sur  site à l’institut après avoir quitté mon métier. La formation s’est déroulée sur 9 mois durant lesquels j’ai été formé sur les 14 certificats nécessaires à l’obtention de l’ATPL théorique. Les instructeurs et intervenants de l’institut ont tous été de grandes qualités et m’ont permis d’obtenir de solides connaissances théoriques que j’ai pu utiliser et mettre en application par la suite lors de la phase pratique de la formation mais aussi que j’utilise encore tout les jours en tant qu’officier pilote de ligne.

Je me suis ensuite dirigé vers Agen chez Airways formation pour la partie pratique. Celle ci est divisée en plusieurs phases que j’ai effectué directement à la suite de la partie théorique. Les différentes phases de cette partie sont l’apprentissage de base du pilotage avec notamment le premier vol solo (sans instructeur) puis le perfectionnement et enfin l’apprentissage du vol aux instruments sur simulateur et sur l’avion. A la fin de cette partie j’ai obtenu mon CPL (commercial pilote licence) assortis d’une qualification aux instruments sur avion bi-moteur. J’ai passé aussi ma MCC (multi Crew coordination) chez Airways sur un simulateur plus complexe (type A320/B737), ce qui est l’apprentissage du pilotage d’un avion en équipage.

Ayant obtenu toute mes licences et qualifications nécessaires pour postuler en tant qu’OPL, j’ai eu la chance pendant ma période de recherche d’emploi de pouvoir retourner à l’institut Mermoz en qualité d’instructeur pour aider certains élèves sur les différents sujets de l’ATPL puis par la suite dispenser les formations des élèves PPL mais aussi des formations pour les élèves en stage initial ATPL. Cette expérience d’instruction m’ayant beaucoup plus j’ai décidé de passer ma qualification instructeur afin de pouvoir également faire de l’instruction en vol.

Après 1 an et demi de recherche d’emploi j’ai été selectionné par Ryanair afin de voler pour eux en tant qu’OPL sur B737-800. Je suis donc parti à Amsterdam pour suivre la qualification de type B737 puis par la suite à Dublin pour effectuer mon adaptation en ligne. Après avoir été basé 6 mois à Dublin j’ai été envoyé 1 an au Maroc à Fès en tant qu’OPL, puis 1 an à Séville toujours en tant qu’OPL.

A la réouverture des sélections pilote pro par Air France, j’ai postulé et passé les differentes étapes de la sélection et j’ai reçu une réponse positive avant la crise du COVID.

J’ai eu la chance d’intégrer le groupe Air France en tant qu’OPL B737 chez Transavia et je suis maintenant en attente de mon AEL chez Transavia à la suite de mon SADE (stage d’intégration)

Le souvenir que je garde de Mermoz est la qualité de la formation. Les instructeurs sont tous des professionnels, experts dans leur domaine (pilote, ingénieur aéronautique, professeur spécialisé dans l’aéronautique, ect…) ayant une grande expérience. Cela permet aux stagiaires d’obtenir de solides connaissances techniques dans les différents domaines étudiés, lesquelles seront utiles dans toutes les étapes de leur future carrière.

Mon conseil est de surtout ne rien lâcher ! Malgré la récente crise l’aérien est un secteur toujours en développement et les compagnies aériennes reprennent les recrutements. C’est un métier de passionnés qui requiert certaines qualités tel que la rigueur, le sens du travail en équipage ou l’humilité mais avec du travail il est tout à fait possible de suivre cette formation et de réussir les sélections des différentes compagnies aérienne.

Hubert

François Hubert

CDB A320

J’ai fait mon ATPL théorique à temps plein à l’institut Mermoz (ATPL 4) après des études à la fac de sciences d’Orsay. J’ai ensuite réussi la sélection cadets AF et je suis aujourd’hui CDB A320 (après avoir été OPL 320 et et TRI OPL 777) et instructeur théorique à Mermoz.

Mon meilleur souvenir à Mermoz a finalement duré toute l’année : la camaraderie entre nous, la qualité des profs.

Etre prêt et conscient. Vouloir vraiment ce métier (formidable) et cette vie, en connaître la réalité, les exigences, les prérequis techniques et humains. Pas seulement l’image qu’on se serait figurée ou qui nous arrange.

Alors vous serez heureux, comme je le suis.

CAIRE

Florent Caire

OPL A330/350

BIA, Brevet de Base Aéronautique, Bac STI Énergétique, IUT Génie Thermique et Énergie, PPL, quatre années en tant que PNC chez Air Caraïbes Atlantique, deux années First Officer chez Ryanair puis depuis deux ans OPL chez Air Caraïbes Atlantique.

J’ai beaucoup apprécié le mélange culturel de la promotion encadrée par des instructeurs aussi professionnels que disponibles pour répondre à nos attentes,

sans oublier l’équipe commerciale qui s’est montrée flexible par rapport à mon ancien métier de PNC (formation réalisée mi à distance mi sur site).

Ce métier requière différentes qualités essentielles. Motivation, assiduité et bienveillance feront de vous le pilote idéal !

Ce métier est extraordinaire, ne relâchez jamais vos efforts et restez passionnés.

SESTI

Philippe Sesti

CDB CRJ

Instructeur au Canada j’ai fais ma reconversion en 2004 a l’institut Mermoz puis Airways Nîmes. A la suite de ma formation j’ai travaillé à l’institut comme instructeur de mécanique du vol. En 2007 j’ai intégré Airlinair en tant qu’OPL. Aujourd’hui Commandant de Bord sur CRJ chez HOP, j’intègre Air France a la fin de l’année.

Les souvenirs des cours, toujours passionnants, les moments passés avec les instructeurs, les élèves (aujourd’hui certains font partis de mes meilleurs amis), tant a travailler qu’a rigoler.

Certes il faut fournir beaucoup de travail, de temps, faire des sacrifices pour arriver a ce métier mais surtout, ne jamais abandonner. Comme dirait M. Alain Tagliavigni, responsable pédagogique lors de mon passage a l’Institut : « Mordez dans le coussin et ne lâchez jamais » !

DUCHET

Bruno Duchet

OPL 777

Apres un cursus scientifique classique ( Math sup Math spé école d’ingénieur) je me suis diriger vers l’aviation. J’ai passé mon PPL en aéro-club et ai commencé la formation théorique ATPL à l’institut Mermoz. Mon ATPL théorique en poche, j’ai obtenue mon CPL IR ME ainsi qu’une MMC et JOC à CAE Oxford Aviation Academy.  Apres deux années de recherche d’emploie je décroche un poste d’OPL avec la compagnie Flydubai sur 737 800/737 MAX. Trois ans et demie plus tard je réussis les selections d’Emirates et me retrouve OPL sur 777 300ER/200 LR/FREIGHTER avec seulement 2500 heures sur Jet.

Etant passionné d’aviation et en particulier d’avion de ligne, la formation ATPL fut pour moi très intéressante. Je retiens en particulier la bonne ambiance de franche camaraderie au seins des stagiaires ainsi que le professionnalisme et la diversité des intervenants facilitant l’assimilation des nombreuses connaissances à acquérir.

Il n’y a pas de recette miracle pour réussir, le plus important est de rester motiver pendant les périodes creuses (recherche d’emploie surtout) et de ne pas hésiter à sortir de sa zone de confort pour atteindre son objectifs. Les avions décollent et se posent aussi à l’autre bout du monde, c’est ce qui fait la beauté de ce métier.

Max-web

Max Briand

OPL 320

École de ingénieurs de tours
Informaticien dans les réseaux télécoms
Formation PP, CPL, IFR Montréal Canada
2005 Institut Jean Mermoz
2009 Premier emplois  FO Airlinair ATR 42/72
2017 FO Embraer 145 chez HOP!
2020 FO A320 Air France.
Et le tout dans la joie et la bonne humeur 😊

La rentrée ATPL 14 avec nos yeux remplis d’étoiles.
Petite blague de Daverdin (cours moteur) sur le viagra  light … à vous de trouver la chute…

Sérieux, flexibilité, bienveillance, entraide.
Garder le cap même dans les années noires. Seul la motivation saine fait durer dans le temps

oddos-web

Eric Oddos

CDB

Lors de mes 14 ans pendant un stage de hockey sur glace à St Gervais, 3 couples ont proposé à leurs enfants un baptême de l’air autour du Mont Blanc. Ce jour -là fût magique pour moi et en descendant de cet avion, petit par la taille mais grand par les émotions qu’il me transmit, je savais que rien ne m’empêcherait de devenir pilote. Je pris des cours de pilotage dès mon retour à Paris (grâce au soutien de mes parents à réaliser mon rêve) et petit à petit je découvris le pilotage de tout type d’avions mais aussi d’hélicoptères.

BAC D en poche je tentais la sélection Pilote de Chasse ORSA mais la guerre du golfe ruina cet espoir de piloter des machines surpuissantes.

Cet échec ne fit que renforcer ma volonté de devenir pilote et déçu de la France, je partis au Canada afin de passer mon pilote professionnel ainsi que mon IFR.

De retour en France après une transformation rapide de mes licences à Toussus le Noble, il me fallait passer mon pilote de ligne théorique et quoi de mieux que l’institut Jean MERMOZ.

Des infrastructures exceptionnelles, des instructeurs passionnés et passionnants, toujours motivés à transmettre leur amour pour ce métier qu’ils exercent (ingénieurs, pilotes, mécanos, etc…)

Une direction toujours présente pour apporter son soutien lors de cette année qui malheureusement passa trop vite, bien trop vite.

Fort de ce pilote de ligne théorique obtenu au FPL 11, et après une QT JAR 25 sur Corvette à Saint-Yan, je fis mes premières armes dans l’aviation d’affaires puis j’entrais au sein de Régional Airlines en 1997. Compagnie devenue HOP à ce jour. Commandant de bord sur Saab 2000, Embraer 145,190, Fokker 100 je peux à mon tour transmettre les cours sureté et MD au sein de ma compagnie en qualité de formateur.

Mon vol entre Paris et Cayenne en BEECH 200

Mon passage à MERMOZ et cette année de délégué de classe (et oui le fayot c’était moi) à côtoyer des instructeurs bourrés de talents et d’humour. Des anecdotes incroyables, des livres ouverts sur une aviation différente de ce que nous vivons aujourd’hui

J’ai eu la chance d’avoir une famille qui me soutienne et sans eux je n’aurais pu réussir cette vie.

Mais il est important de croire en soi, en ses rêves, ne pas douter malgré les échecs, persévérer sans cesse et n’écoutez pas n’importe quel conseil écoutez-vous VOUS.

Et transmettez votre passion comme vos instructeurs ont pu un jour vous transmettre la leur